Dekhar qui est-il ?

dekhar

Abdelhakim DEKHAR a été identifié comme le tireur suspect à Paris mercredi.

BFM- TV , l’un des médias où une fusillade a eu lieu récemment , a identifié le tireur , qui a été placé en garde aujourd’hui .

DEKHAR avait été condamné à quatre ans de prison en 1998 pour complicité dans l’affaire Rey- Maupin assassiner quintiple . DEKHAR a été reconnu coupable de donner une arme à Florence Rey, Audry Maupin dont le petit ami a tué cinq personnes en Octobre 1994 à Paris .

La police a pris un échantillon d’ADN de DEKHAR et l’ADN correspond à des suspects dans la vague d’attaques : la première à l’éminent quotidien Libération, un tir en dehors de la banque française Société Générale , une brève prise d’otages dans laquelle le suspect détourné une voiture, et une fusillade semblables incidents , trois jours avant au réseau nouvelles BFM- TV .

Agnès Thibault Lecuivre , un porte-parole du bureau du procureur français , a déclaré plus tôt que « le suspect avec une forte ressemblance avec le tireur  » , a été arrêté mercredi soir dans un parking souterrain à Bois- Colombes , à 10 kilomètres (6 miles ) au nord de Paris.

Elle n’a pas pu confirmer les rapports des médias français qu’il est traité à l’hôpital.

Le motif de ces attaques sont toujours pas claires.

Les autorités ont libéré des séquences vidéo et des photos du tireur qui était armé d’un fusil à pompe .

Le tournage a incité des cris d’ inquiétude au sujet des attaques contre les médias . Le ministre de la Culture a appelé Libération – un document de gauche ouvertement fondée par Jean- Paul Sartre qui a connu des difficultés financières et des licenciements au cours des dernières années – un «pilier de notre démocratie.  »

Sécurité a été renforcée dans les bureaux des médias et sur ​​la très fréquentée avenue commerçante des Champs-Elysées .

Le tireur est entré dans le hall de la Libération vers 10 heures lundi et a ouvert le feu . A 23 ans, le photographe , qui travaille dans le papier comme un assistant à la pige , était en soins intensifs après avoir été abattu près du coeur et au bras.

La police l’extérieur du bureau du média libération. (AP Photo / Thibault Camus )

Moins de deux heures après la fusillade à la Libération , trois coups de feu ont été tirés devant le siège de la banque Société Générale dans la banlieue parisienne de La Défense , selon Parispolice . Société Générale a dit que personne n’a été blessé.

Moins d’une heure plus tard, un homme a appelé la police pour dire qu’il avait été pris en otage par un homme armé dans la ville de Puteaux, à côté de La Défense. Selon la police, le tireur a forcé son otage à conduire six kilomètres ( 3 1/2 miles ) de retour vers le centre de Paris , puis le laisser aller sur les Champs -Elysées.

Trois jours avant à BFM -TV, un homme armé a menacé les journalistes avec un fusil de chasse dans le hall de nouvelles du réseau avant de s’enfuir.

Il laisse derrière lui des cartouches inutilisées , et dit les témoins , «La prochaine fois , je ne vais pas rater « , selon les autorités. On ignore si l’arme du tireur a mal fonctionné ou si il a choisi de ne pas tirer .

Publicités
En passant | Cet article, publié dans YetaLand JT, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s